Le ravin des vignes 1/3

Ravin des Vignes

Le 20 août 1916, le 342e RI reçoit l’ordre de reprendre la “crête” entre Fleury et Thiaumont, sur le front de Verdun. L’attaque doit se faire par le ravin des Vignes en contrebas du village de Fleury.

“Nous partîmes le matin, chargés comme des ânes, un bidon d’un litre plein de vin, un bidon de 2 litres plein d’eau, des vivres en viande de conserve, biscuits de soldat, chocolat, café, sucre, potage etc. pour 5 jours, 20 paquets de cartouches, des grenades, des fusils etc. La route était triste, des va et vient de troupes, ou convois d’artillerie, des poteaux télégraphiques renversés, des talus éboulés, deux malheureux permissionnaires tués en rejoignant leur régiment et affreusement déchiquetés, une odeur cadavérique qui nous prenait au nez, le sifflement des obus, tout était triste. ” 

Lettre d’Augustin Astruc, du 1er septembre 1916.