Le ravin des vignes 3/3

Quand il a fallu monter au “ravin des vignes”
Oppressés de peur, nous étions petits et bêtes.
Il y a longtemps qu’il n’y avait plus de vignes
Que le vin du coin s’était gâté aux ronces
Des tranchées. Il en coulait de partout.
La bouche pleine de terre, un seul mot
A dire : on veut pas crever ici si loins
Du pays et de nos femmes dont les soins
Nous revivifient. Mais nous allons mourir.
Le vin nouveau ne nous saoulera plus jamais.

Traduit de l’occitan